Après avoir passé de longs mois à jouer les matches de qualifications pour le Mondial 2018 qui se tiendra en Russie, la liste des pays africains qualifiés est enfin connue. Entre Juin et juillet 2018, ces pays défendront les couleurs de leur pays respectif face aux plus grandes nations du monde.

1-Nigéria : 3ème qualification consécutive
Le Nigeria est la première des cinq équipes africaines qualifiées pour la Coupe du monde 2018 de football. Les Nigérians ont décroché leur billet pour la Russie en écartant les Zambiens 1-0, le 7 octobre 2017 à Uyo.
L’équipe du Nigeria disputera bel et bien sa sixième phase finale de Mondial, la troisième de suite après 2010 et 2014.

2-Egypte : qualification 28 ans après
L’Égypte, absente de la Coupe du monde depuis 1990, a validé son billet pour le Mondial-2018 grâce à son succès acquis dans les derniers instants du match contre le Congo dimanche (2-1) et surtout grâce à un doublé de sa star Mohamed Salah.

3-Sénégal : qualification 16 ans après
Après le Nigeria et l’Egypte, le Sénégal est la troisième nation africaine à décrocher son billet pour la Coupe du monde 2018 en Russie, après sa victoire en Afrique du Sud (2-0) le 10 novembre. Les Lions, ultra-réalistes, se sont imposés grâce à un Sadio Mané décisif et avec une équipe bâtie pour résister.
Les hommes d’Aliou Cissé ont souffert dans le jeu face aux Bafana Bafana, mais l’essentiel était ailleurs : cette deuxième qualification à la Coupe du monde, 15 ans après celle de 2002.

4-Tunisie : qualification 12 ans après
La Tunisie va disputer sa cinquième Coupe du monde en 2018 en Russie. Un match nul lui a suffi face à la Libye le samedi 11 novembre 2017 à Radès (0-0).

5-Maroc : le Maroc boucle la liste

Dans un stade Félix Houphouët-Boigny plein à craquer, la Côte d’Ivoire devait s’imposer face au Maroc pour se qualifier pour la Coupe du monde 2018. Crispés par l’enjeu, incapables de produire du jeu, les Éléphants se sont logiquement fait corriger par des Lions de l’Atlas qui se souviendront longtemps de cette soirée abidjanaise (0-2).

Deux buts, signés Dirar (25e) puis Benatia (29e), ont envoyé les hommes de Hervé Renard en Russie. Ils y disputeront leur tout premier Mondial depuis vingt ans et l’édition française de 1998. La génération portée par les Dirar et autres Belhanda fait ainsi écho à ses glorieux aînés emmenés à l’époque par les légendes du football marocain que sont Naybet et Hadji.

Kanaté K.