En marge de la septième réunion annuelle du groupe de coordination des actions de lutte contre le travail des Enfants dans la Cacaoculture (CLCCG) qui s’est tenue à Washington du 27 au 30 Août 2017, la Ministre de la femme, de la protection de l’enfant et de la solidarité, le Professeur Mariatou KONE a échangé  le mardi 29 Août avec Madame Caren Grown, Directrice en charge du genre et du développement  à la Banque mondiale.

Cette rencontre qui s’est tenue au siège de la banque mondiale a permis au Ministre de la femme, de la protection de l’enfant et de la solidarité de réitérer les remerciements du Gouvernement ivoirien à cette institution financière pour son appui constant apporté à notre pays en soutenant  son programme de la reconstruction et de la relance économique .

Sur le plan de la promotion du genre et d’autonomisation de la femme, le Ministre KONE Mariatou a également présenté la vision du Gouvernement ivoirien, afin d’identifier les axes de coopération avec la banque et de bénéficier auprès de cette institution, des expériences et bonnes pratiques vécues ailleurs ainsi qu’un appui technique et financier.  

Le Ministre a axé sa communication autour de  quatre grands piliers de la vision du Gouvernement en matière de genre et les avancées de la Côte d’Ivoire sous la houlette du Président Alassane OUATTARA.

Ces piliers ,que sont l’égalité Homme/Femme, l’autonomisation de la femme ,la lutte contre les violences basées sur le genre ainsi que Paix et Sécurité qui constituent de vrais leviers pour atteindre les résultats escomptés.

Madame Caren Crown, toute en saluant les efforts consentis par le gouvernement ivoirien a par ailleurs encouragé le Ministère de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité à s’inscrire dans l’initiative en cours de la Banque Mondiale dédiée à l’ensemble des pays de l’Afrique et baptisée WIFA afin de bénéficier de fonds pour la mise en œuvre de projets d’envergure pour soutenir l’Entreprenariat féminin. Elle a rassuré celle-ci de la disponibilité de son institution à accompagner la Côte d’Ivoire, en matière de promotion du genre.

Le Gouvernement ivoirien travail à l’élaboration d’une loi relative à l’égalité Homme /Femme, le soutien aux femmes à travers le Fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI) qui est une  initiative de la première Dame Madame de Côte d’Ivoire Dominique OUATTARA, le fonds Femmes et Développement (FFED) du Ministère de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité, la création d’un programme National de lutte contre les violences basées sur le genre.

Outre ces avancées, la Ministre a donné quelques informations sur l’opérationnalisation du   Conseil National de la Femme ainsi que les projets de création de la Maison de la femme, d’une banque pour les femmes et l’appui aux femmes entrepreneures.

Au cour de cette rencontre la représentante de la banque mondiale a rassurée le ministre de l’engagement de son institution au côté de l’état ivoirien dans sa politique du genre. Et d’ajouter  la Banque Mondiale vient d’élaborer une stratégie du genre soutenue par cinq axes principaux, à savoir.

La réduction des écarts en matière d’éducation, de santé et d’alphabétisation, l’accompagnement des petites et moyennes entreprises dans les domaines de l’agriculture, de l’informatique,  de la communication, l’emploi, l’appui aux femmes entrepreneures, l’accès à la propriété foncière et aux terres.

Kamara Lanciné & Service Com