A la veille de la fête de l’indépendance, le chef de l’Etat a adressé son traditionnel discours à la Nation ivoirienne. Alassane Ouattara, a appelé ses concitoyens à la fraternité et à la responsabilité afin de poursuivre l’œuvre de construction de la Côte d’Ivoire qu’on entamés leurs devanciers.

“A l’occasion de la commémoration de cette année, je souhaite que chaque Ivoirienne et chaque Ivoirien place la fête de l’indépendance sous le signe de l’introspection et de la réflexion”. Cette phrase introductive du président Alassane Ouattara plante le décor du climat socio-politique de notre pays. Un climat marqué par le problème sécuritaire avec les revendications violentes de l’armée. Justement à ce propos, le chef de l’exécutif ivoirien promet de doter la grande muette de moyens conséquents afin d’assurer convenablement sa tâche de protection des biens et services. Toutefois, Alassane Ouattara insiste sur la discipline gage d’un développement harmonieux à la lumière de la loi de programmation militaire.

Par ailleurs, le numéro 1 ivoirien a consacré deux paragraphes de son discours aux fonctionnaires qui avaient débrayé l’administration pendant des semaines, pour des revendications salariales. Pour Alassane Ouattara, “le service public est un sacerdoce qu’il faut assumer avec dévouement pour nos concitoyens. Toutes les revendications, quelles qu’elles soient, doivent se faire avec responsabilité, dans le cadre prévu par nos lois”. Il a salué la mise en place du cadre de concertation entre le gouvernement et les fonctionnaires afin de trouver une solution durable dans le respect des textes. Au chapitre économique, la baisse de 40% du prix du cacao a eu un impact négatif sur la vie des paysans. Le président ivoirien s’engage à poursuivre les efforts afin d’éviter une telle chute du prix du cacao.

Au plan politique, la présidentielle de 2020 cristallise en ce moment toutes les émotions. Le chef de l’exécutif ivoirien a appelé les hommes politiques à privilégier le bien être de la population loin des intérêts personnels et à risque susceptible de porter atteinte à la cohésion sociale.

Avant de terminer, Alassane Ouattara a réaffirmé son ambition de faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020. Pour ce faire, il a appelé tous ses concitoyens à rester unis. Car l’union fait la force.

Kanaté K.