En début de soirée du 15 juillet une action militaire a été lancée en dehors de la chaîne de commandement dans diverses villes de Turquie, en particulier à Istanbul et à  Ankara.

Suite à un examen rapide de la situation, il s’est avéré que ce mouvement était une tentative de coup d’État lancé par un groupe de soldats de divers rangs niché au sein des forces armées turques.
La Turquie, a malheureusement été témoin de la terreur d’un groupe perfide qui bombarde sa propre Assemblée, ses propres institutions, qui tire sur ses citoyens et dans le dos de leurs camarades et de leurs commandants. Pour la première fois dans l’histoire de la démocratie en Turquie, la Grande assemblée Nationale qui représente  la volonté nationale a été victime de l’attaque perfide d’un gang utilisant les avions et les hélicoptères qui leur avaient été confié par le Gouvernement.

La tentative de coup d’état perpétrée principalement par certaines unités du Commandement Général des  Forces aériennes,  du Commandement général de la gendarmerie et des unités blindées a été rejetée dès le départ par la chaîne de commandement des forces armées turques.

La police nationale turque et  nos procureurs qui prirent rapidement  les mesures nécessaires  face à cette tentative de coup d’état ont activement stoppé le processus.

Notre peuple collaborant avec son Gouvernement et qui a donné l’exemple d’une solidarité historique est descendu dans la rue et a empêché cette tentative de coup d’état en faisant rempart de leurs corps devant les chars.

La  tentative de s’emparer de  l’immeuble de la TRT (radio-télévision nationale) des putschistes par la force de leurs armes et leur opération de communication  à travers les outils d’informations tels que Internet se sont rapidement soldés par un échec. La tentative des putschistes  de s’emparer des  sièges des organes de médias privés, n’a également pas abouti grâce à  notre société civile qui s’y ait opposé. Les médias turcs ont donné une grande leçon de démocratie dans ce processus.

Tous nos partis politiques ont revendiqués notre démocratie, la volonté nationale et la Grande Assemblée Nationale qui la représente. Une session extraordinaire se tiendra aujourd’hui à l’Assemblée  à 15h00. La publication d’une déclaration conjointe sera à l’ordre du jour.

Lors  des opérations contre le groupe terroriste environ 7543 putschistes ont été arrêtés.

208 personnes dont 145 civils ont péri lors des affrontements. Nous comptons près de 1.500 blessés.
Le Président, le Premier ministre, notre gouvernement et les membres de la Grande Assemblée Nationale ont empêchés cette tentative de coup d’état en faisant preuve d’une  solidarité totale avec les forces armées turques et en se tenant aux cotés de la démocratie et de l’état constitutionnel.

La vie a repris son cours normal en Turquie dès aujourd’hui. Désormais, les mesures nécessaires seront prises en vue de punir d’une manière adéquate le groupe responsable de la tentative.

Nous transmettons notre gratitude à tous les pays amis qui ont envoyés des  messages de soutien et de solidarité à  la Turquie et ont appelés les autorités du Gouvernement pour exprimer leurs soutiens contre la tentative de coup d’état. Les putschistes n’ont pas  reçu le soutien de la communauté internationale.

La Turquie a reçu de nombreux messages, communiqués et appels de solidarité qui ont une grande valeur pour elle en particulier de  l’ONU, l’OTAN, l’UE, le Conseil de l’Europe et de nombreux pays.

Il est clair que cette tentative de coup d’état est l’œuvre de l’organisation terroriste de l’imam Gülen (FETO). Notre gouvernement, essayait de relater la véritable nature de cette organisation terroriste et le vrai visage de Fethullah Gülen, aux pays amis et alliés. Malheureusement, notre sensibilité n’a pas été suffisamment comprise jusqu’à présent. Cette tentative de coup d’état a dévoilé le vrai visage de cette organisation terroriste putschiste.

Ambassade de la Turquie en Côte d’Ivoire