MOTION DE PROTESTATION DE L’ASSOCIATION DES ELEVES ET ETUDIANTS MUSULMANS DE CÔTE D’IVOIRE (AEEMCI) CONTRE LE CHEF DE CENTRE D’EXAMEN DU BACCALAUREAT DU COLLEGE VIGNON DE DUEKOUE

Aujourd’hui 06 juillet 2016 est un jour pénible pour les candidats à l’examen du Baccalauréat du centre d’examen du collège Vignon de la ville de Duekoué. En effet, ces derniers n’ont pu jouir du jour férié décrété par le Gouvernement Ivoirien à l’occasion de la célébration de fête du Ramadan. Les candidats du centre d’examen du collège Vignon ont été contraint par leur chef de centre à se présenter pour les épreuves orales malgré la fête de l’Aïd el Fitr et le férié.
L’Association des Elèves et Etudiants Musulmans de Côte d’Ivoire (AEEMCI), consciente de son rôle primordial dans l’encadrement des élèves et étudiants musulmans en Côte d’Ivoire proteste vigoureusement contre cet acte de nature à saper le moral et la concentration des candidats musulmans. Par ailleurs, l’AEEMCI exprime sa profonde solidarité aux candidats musulmans du Centre Vigon de Duekoué spoliés d’un de leurs droits fondamentaux, le droit à la liberté de la pratique religieuse
L’AEEMCI estime qu’un chef de centre d’examen ne devrait pas avoir pour simple souci d’interroger les candidats, mais il doit surtout tenir compte de leur état à produire un bon rendement à l’examen.
L’AEEMCI attire l’attention du Gouvernement ivoirien sur le fait que la célébration de la fête du Ramadan est l’une des deux plus importantes fêtes musulmanes. Priver donc les élèves (enfants) de cette fête est une grande injustice qui pourrait :
• Etre une source de grande frustration pour les élèves musulmans dans leur ensemble ;
• Avoir impact négatif sur les résultats scolaires ;

Enfin, l’AEEMCI appelle les autorités scolaires à plus d’équité dans l’attribution des congés scolaires liés aux grandes fêtes religieuses du pays

Fait à Abidjan le 06 juillet 2016

Le Comité Exécutif