1

La chronique du vendredi : le Hadj 2018, un pèlerinage historique

Pour la Côte d’Ivoire en général, et pour les musulmans en particulier, le Hadj 2018 restera gravé à jamais dans notre mémoire collective. Et pour le Président de le République, c’est l’un des actes les plus significatifs de sa présidence, aux yeux de ses frères et sœurs musulmanes. Car pour le musulman, quelle que soit la puissance et la grandeur d’un musulman, le fait d’obéir à la volonté d’Allah, et aux prescriptions divines impose le respect et la considération.

En se mêlant à la  foule des pèlerins venus du monde entier, et de toutes les conditions  sociales, pour procéder à la lapidation de Satan, le Président sa volonté de l’Excellence et de la perfection à tous les niveaux, autant dans la politique que dans la spiritualité. Sans complexe, et sans complaisance, et en suivant scrupuleusement  les consignes des imams en sa compagnie, le chef de l’Etat Ivoirien a fait proprement son Hadj comme il se doit. Contrairement à ses  habitudes, le Président s’est fait accueillir dans la pure tradition musulmane des accueils d’un pèlerin de retour du Hadj : comptes rendus de voyages salutations et bénédictions.

Les images, les paroles et gestes du Président vont impacter les cadres musulmans et les jeunes générations à venir. Plus rien ne sera comme avant pour ces musulmans qui avaient été nourris avec un certain complexe. Car le Président Alassane vient de démontrer, que quelque soit le poste qu’on occupe, on peut et on doit rendre gloire au Seigneur Tout Puissant.

C’est la preuve aussi qu’un peut avoir des relations avec le monde entier sans pour autant renier ses origines sa culture et ses parents.

En allant accomplir son pèlerinage à la Mecque, le Président Alassane démontre s’il en était encore besoin que l’Islam est une religion universelle faite de tolérance, de modernisation, de savoir vivre, de savoir être et du vivre ensemble. Tant dans sa vie publique que privée le Président Alassane incarne une certaine vision de l’Islam, aux antipodes de l’Extrémisme et de l’exclusionniste. Ainsi pour un pays comme la Côte d’Ivoire, un pays multiculturel, le pèlerinage du Chef de l’Etat est chargé de symboles pour aujourd’hui et demain.

Certains parmi nos cadres jeunes et vieux transgressent, allègrement les interdits de l’Islam sans pour autant rechercher de temps en temps le chemin du repentir. Ils évoquent comme raison la modernité, le modernisme, la civilisation ou le “ le politiquement correct’’ Mais fort heureusement la grande majorité a une haute conscience de leurs engagements religieux. Ils sont nombreux à respecter les cinq prières quotidiennes, le jeûne obligatoire et facultatif. Ils sont même de plus en plus nombreux à observer aussi bien le Hadj que la OMRA (le petit pèlerinage).

Sans aucun doute, le Hadj 2018 avec la présence du Président Alassane OUATTARA en terres saintes sera un catalyseur pour les uns et les autres. En un mot comme en cent le Hadj 2018 est et restera un pèlerinage historique.

Par Abou Khal Fatim

Facebook Comments