1

Affaire Aguib Touré/ Le procureur de la République donne des précisions

Le procureur de la République, Richard Christophe Adou, a animé vendredi 13 juillet 2018, à son bureau à Abidjan, une conférence de presse au cours de laquelle il a donné des précisions relatives à l’arrestation de l’Imam Touré Aguibou, suite aux commentaires suscités par ce fait.

Il a expliqué que l’Imam Touré Aguibou est poursuivi pour avoir appelé, à travers des supports vidéo sur les réseaux sociaux, les musulmans à ne pas inscrire leurs enfants dans les autres écoles confessionnelles et pour avoir estimé que tous ceux qui ont des enfants gendarmes sont loin du Paradis.

Selon le procureur, « de tels propos qui incitent à la haine, la discrimination tribale, religieuse et scolaire, l’apologie du terrorisme et susceptibles d’impacter négativement la paix, cohésion sociale, constituent des infractions ».

  1. Adou a indiqué que ces faits punis par les articles 169 et 200 du Code pénal, 3, 6, 8 et 10 de la loi N°2015 5493 du 7 juillet 2015 portant répression du terrorisme.

Le procureur assure que l’interpellation de l’Imam n’a rien à avoir avec le fait qu’il ait dénoncé le coût élevé du Hadj, la destruction des maisons pour éviter d’autres drames liés aux inondations, contrairement aux allégations de certaines personnes. Il a précisé que sa détention ne constitue nullement une répression contre une quelconque communauté.

«  Au terme de l’information judiciaire sur les faits, si les charges sont retenues, la détention préventive dont le sieur Touré fait l’objet débouchera sur une audience. Les peines à encourir vont de cinq à dix ans », a-t-il annoncé.

Source : Aip

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *